Vin Expo Hong Kong
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Google+0Pin on Pinterest0

Vin Expo Hong Kong, la 7ème édition du salon Vinexpo Hong-Kong se tenait du 24 au 26 mai dernier : Maxwell-Storrie-Baynes y été présent grâce à Li Lijuan, directrice du pôle Investisseurs Chinois.

vin expo hong kong

Maxwell-Storrie-Baynes, spécialiste des transactions viticoles dans le Bordelais et affilié exclusif de Christie’s International Real Estate, fut représenté par sa directrice chinoise Li Lijuan qui eut notamment l’occasion d’animer un séminaire en association avec Landscope (Christie’s International Real Estate Hong-Kong) et Berry Bros & Rudd qui avait pour objet : « Investir dans un vignoble en France. »

 

Jack Ma, milliardaire Chinois et patron du groupe Alibaba, est venu acheter le Château de Sours en début d’année 2016 ainsi que plus récemment le Château Pérenne dans le Blayais. Ces achats furent vus comme un indicateur très positif par les investisseurs chinois. Beaucoup pensent que cet investissement aurait impacté le marché chinois du vin et diminué les aprioris sur les investissements concernant les vignobles. Les investisseurs chinois ont donc emboité le pas du milliardaire et sont pour le moment  bien reçus par les propriétaires tout en sachant que la région bordelaise avait bien besoin de ces investisseurs.

vin expo hong kong

Au total, neuf châteaux ont été vendus par Maxwell-Storrie-Baynes depuis le début de l’année 2016, ce qui représente une augmentation de 50% par rapport à l’année dernière à la même époque.

Ce début d’année a été marqué par la vente du Château Rousseau de Sipian, à Valeyrac, en AOC médoc, à Micronesia Holding Co. Ltd, société d’investissement ayant son siège social à Hong Kong. D’autres transactions avec des clients chinois en cours pourraient venir gonfler le résultat final de cette année 2016 qui s’annonce plus que productive. Les sociétés chinoises cherchant à investir en France souhaitent obtenir un retour sur investissement pas toujours mis en avant par les choix comptable des propriétaires. Aussi Maxwell-Storrie-Baynes doit prendre le temps d’expliquer et d’éduquer les acheteurs étrangers aux spécificités du marché français. Ce qui est l’occasion de nouer des liens de confiance avec ses clients chinois toujours à la recherche d’informations et d’opportunités.