Bordeaux Vignobles: Les Primeurs
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Google+0Pin on Pinterest0

Les PrimeursBordeaux Vignobles: Les Primeurs.

Cette semaine a commencé la légendaire semaine des primeurs. Cet évènement, unique de la région Bordelaise, permet de donner un aperçu des vins de l’année aux professionnels, ainsi qu’aux journalistes

Les personnalités du vin sont donc de passage dans le vignoble et les portes de ceux-ci (habituellement si difficile à franchir) sont grandes ouverte. Enfin, sur demande ou invitation.
La période des primeurs est très importante pour les propriétaires des Châteaux Bordelais, car ce sont les professionnels et journalistes, via leurs commentaires de dégustation, qui aiguilleront les consommateurs vers tels ou tels vins. Les propriétaires mettent donc les petits plats dans les grands, César Compadre (journal Sud-Ouest) nous informe que Mouton Rothschild (AOC Pauillac) propose à ses visiteurs de rallier l’accueil à la salle de dégustation grâce à des voiturettes de golf. Ou encore que la famille Gardinier (propriétaire du Château Phélan Ségur – AOC Saint Esthèphe) profite de cette semaine exceptionnelle pour fêter les 30 and de leur château.Les Primeurs

La dégustation des vins en primeur est reconnue pour être difficile, du fait que les vins soient encore en cours d’élevage au moment de la dégustation. L’objectif n’est pas uniquement de dire si le vin est de qualité ou non, mais également de prédire le futur du vin. S’il s’agira d’un vin de garde, d’une année exceptionnelle, où tout simplement d’une année sans réelle importance.
Hier, mercredi 1er Avril, j’ai eu la chance de déguster pour la première fois des vins en primeurs, dans l’un des Châteaux les plus renommés de l’appellation Saint Emilion : Le Château Angélus.

Les PrimeursCe Château appartient à la famille Boüard de Laforest depuis le XVIII ème siècle, il est aujourd’hui tenu par Hubert de Boüard de Laforest et son vin est depuis 2012 reconnue comme un Grand Cru Classé A.

• La couleur était rouge foncée, presque noire, les reflets du vin étaient violacé.

• Le nez : un mélange d’arômes fruité, épicé, boisé. Le tout très, très concentré.

• La bouche : Comme le nez, les arômes se succèdent avec force et puissance. Et l’on sent qu’il y a de la matière dans ce vin.

Avec 6 années d’expérience, dont un diplôme de sommelier, je ne serai pas capable de vous assurer de ce qu’est, ou sera 2014. Par contre, la plupart des professionnels s’accordent à dire que 2014 sera un vin de garde comme le disait Patrick Bernard, PDG de la maison de négoce Millésima : « C’est un millésime riche, dense, opulent […] probablement un vin de garde ».